Origine et signification de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud

La rivière du Sud, qui a donné son nom, en partie, à cette municipalité de la Côte-du-Sud, dans la région de Montmagny, contribue à la fertilité des terres de la partie nord du territoire. Les rivières Morigeau, des Poitras et le ruisseau de la Blague constituent les principaux éléments du réseau hydrographique de cette entité située entre Montmagny et Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Au cours de 1696, un certain Lecolombier s'installe sur le territoire, mais n'y demeure que très peu de temps. C'est surtout au début du XVIIIe siècle que la colonisation de l'endroit s'effectuera avec la construction d'une chapelle en 1713 au nord de la rivière du Sud, grâce au don d'un terrain par Pierre Blanchet effectué en 1709 et dont la générosité sera prolongée par sa veuve, Marianne Fournier (1713) et son fils Jean en 1716 qui remettront de substantielles donations. Les prêtres de Saint-Thomas desserviront l'endroit couramment désigné de manière abrégée comme Saint-Pierre-du-Sud à la fin du Régime français. Un curé s'installe en ces lieux à partir de 1751, année de la pose de la première pierre de l'église. La reconnaissance des pionniers ne pouvait mieux s'exprimer qu'en plaçant la paroisse, dont les limites ont été fixées en 1722 et qui a été canoniquement érigée en 1848, sous la protection de saint Pierre en l'honneur de Pierre Blanchet. La situation géographique de celle-ci, implantée dans la seigneurie de la Rivière-du-Sud, concédée à Charles Huault de Montmagny en 1646, justifie le choix du spécificatif Rivière-du-Sud. La municipalité homonyme, créée en 1845, englobait les limites de la paroisse de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud. Abolie en 1847, elle devait faire place à une municipalité de paroisse huit ans plus tard. Le bureau de poste, établi en 1852, porte le nom de Saint-Pierre-Montmagny. Les Saint-Pierrois ont vu leur quiétude troublée en 1776, alors que s'est déroulée en ces lieux une bataille mémorable entre les Américains et les Canadiens.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

 

Cahier souvenir du 375e de la Seigneurie de la Côte-du-Sud

Vous pouvez consulter le Pierr'Eau souvenir du 375e de la Seigneurie de la Côte-du-Sud ici.

 

Une île bien identifiée à Saint-Pierre? Quelle île?

Une petite île se situe non loin du pont sur la Rivière-du-Sud et est présente depuis de nombreuses années. Ce texte résume l'histoire de cette île. Cliquez ici 

 

La maison bâtie sur le site du « collège classique » à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-sud (641, 1re Ave)

Quelle histoire elle aura connu cette maison bâtie tout près de l’église, sur le site du premier « collège classique » en Côte-du-Sud! Ses 200 ans d’âge ont bien des choses à nous raconter. Imaginez un peu le nombre de personnes que ce site aura vu passer se rendant à la sacristie, au presbytère, à l‘une ou l’autre des écoles, au couvent, au cimetière... C’est un peu comme si « cette maison gardait l’église », qu’elle l’accompagnait comme on accompagne une amie. Partie d’une intention on ne peut plus louable, ce site aura d’abord été un lieu de formation. Par la suite, nous aurons vu se succéder les différents propriétaires, les uns après les autres, jusqu’à aujourd’hui. Venez découvrir cette histoire, une histoire réelle, véridique! Venez découvrir un peu, aussi, des éléments du développement du village dans la période suivant la construction de l’église actuelle, laquelle a été achevée en 1785. La maison d’enseignement dont on parle, le « collège classique » aura accueilli des élèves de 1803 à 1816, plusieurs de ces élèves ayant été appelés à vivre un destin prestigieux. Pour lire le texte complet : Cliquez ici

 

Les premiers paroissiens et églises (1713, 1751) de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, et la saga opposant les coseigneurs Blais et Couillard pour la troisième église érigée au sud de la rivière en 1784-85

La publication de ce document coïncide avec la double commémoration du 375e anniversaire de la Seigneurie de la Rivière-du-Sud (1646-2021)2, dont Saint-Pierre était l’une des trois paroisses, concédée à Charles-Huault-de-Montmagny, premier gouverneur de la Nouvelle-France, et de la naissance de Pierre Blanchet (1646-1709), le donateur d’une portion de sa terre à la Fabrique de Saint-Pierre en 1709 pour la construction de la première église au nord de la rivière du Sud. Page de présentation - Document complet

 

La bataille de St-Pierre et les familles Blais

Le 25 mars 1776, une bataille entre les Loyalistes et les Patriotes amércains a eu lieu sur les terres de Michel Blais à St-Pierre. Vous pouvez en lire un peu plus sur cette bataille ici.

 

Michel-Toussaint Blais (1714-83) : sa terre et habitation au sud de la rivière, le site de son moulin à vent et de la "Bataille de Saint-Pierre" 

Ce document écrit par M Michel Blais vous raconte l'histoire de la famille Blais : Cliquez ici

 

La maison des Couillard

Au début de la paroisse de St-Pierre, la majorité des maisons bordaient la Rivière-du-Sud. Par contre, le sol relativement instable des berges a amené son lot de glissement de terrain. Une maison demeure en bordure de la rivière à la limite de la municipalité de St-François et ce depuis plus de 150 ans! Voici une recherche sur l'histoire de cette maison et de ses propriétaires au fil du temps : cliquez ici

 

Les patriotes de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud

Y avait-il des patriotes sur le Côte-du-Sud? Il faut d’abord s’entendre sur la définition. L’image la plus répandue du patriote est celle de l’habitant vu de profil avec son mousquet. C’est une vision bien réductrice du mouvement patriote qui a marqué la vie politique du Bas-Canada dans le premier tiers du XIXe siècle. Pour en lire plus : cliquez ici